PRÉSENTATION

Le consortium du service universel (CSU), est un groupement d’entreprises sénégalaises, attributaire de la licence de service universel de télécommunication pour le projet pilote de Matam, suite à un appel d’offres international.


L’Etat du Sénégal, dans sa dynamique de promouvoir le service universel des télécommunications a porté son choix sur une région périphérique et à fort potentiel économique.

A cela se rajoute la forte population matamoise évoluant dans la Diaspora et sollicitant très souvent leurs proches. Ce choix est d’autant plus conforté par les difficultés que rencontrent les populations de cette région à bénéficier des services de télécommunications au même titre que certaines des autres régions comptant parmi les plus avancées du pays.
Ainsi, le consortium, dans la logique d’une mise en œuvre rapide et efficace du projet a créé une entité opérationnelle, chargée de piloter l’exploitation commerciale : HAYO.

La ville d’Ourossogui a été choisie pour abriter le siège de l’entreprise commerciale, du fait de sa position centrale et de sa modernité.
HAYO a ainsi doté ses locaux d’équipements de dernière génération ainsi que d’un cadre propice à un développement durable du service universel.
Depuis 2012, date d’attribution des ressources en fréquences, CSU n’a cessé de déployer afin de couvrir les villages en termes d’installations.

Près de 200 villages ont ainsi été connectés dans les 3 départements de la région ; ce qui fait de la région de Matam un socle du service universel. Depuis 3 ans, HAYO offre aux populations autochtones divers services de téléphonie allant du mobile au fixe, en passant par internet ainsi que d’autres services à valeur ajoutée. Ces services s’appuient sur une infrastructure moderne, un réseau de partenaires techniques et d’importantes ressources humaines locales et mobilisées.
L’entreprise ne cesse d’améliorer la qualité de ses services, en capitalisant une expérience non négligeable dans le domaine des TIC et en s’appuyant sur des ressources humaines très qualifiées.

Comme tout projet viable, la vision de CSU ne se limite pas à la région de Matam. Jusque-là, les résultats des travaux réalisés au niveau de la région pour le compte du service universel sont très satisfaisants avec la quasi-totalité des villages étant connectée et une démocratisation totale des services de la voix et d’internet. Les jeunes, les ménages et les entreprises de la région peuvent dorénavant profiter des mêmes services de téléphonie que tous les autres sénégalais, conduisant à un désenclavement technologique de Matam. De surcroit, les matamois de la diaspora, peuvent communiquer avec leurs proches du Sénégal à moindre coût, ce qui marque une avancée fondamentale dans le secteur des télécommunications au Sénégal.

C’est pourquoi l’ambition de CSU est de persévérer dans le service universel et de se positionner comme leader dans le domaine au Sénégal et ailleurs en Afrique de l’Ouest, car la viabilité d’un projet de cette envergure, en plus d’être bénéfique aux populations relève de sa capacité à être dupliquée.